Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'alimentation d'une poule sauvage, comment ça marche ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

thunderhead


Citoyen intrigué
Citoyen intrigué
Bonjour à tous !
J'ai une question un peu spécifique. Avant la domestication de la poule, son ancêtre se nourrissait tout seul dans la nature.

Mon interrogation est donc la suivante : Est-t-il possible de recréer un environnement favorable qui permette à la poule de se nourrir seule, sans apport de céréales de la part de l'être humain ? Ou bien bien un apport le plus léger possible.
Attention, il n'est pas question ici de laisser la poule mourir de faim, qu'on s'entende !

Quel environnement serait nécessaire ? Une prairie arborée ? Une forêt ? De quelle surface de cet environnement la poule a-t-elle besoin pour trouver ce dont elle a besoin ? Si quelqu'un a des références (livres, site internet...) qui aborde le sujet, je suis preneur !

Merci d'avance !

Voir le profil de l'utilisateur

Gribouille

avatar
Modérateur
Modérateur
Auparavant, quand les poules vivaient en toute liberté dans les fermes, les quelques poignées de grain distribuées par la fermière n'étaient que symboliques. Les poules trouvaient toute seules leur nourriture dans le tas de fumier, les prés... A partir du moment où on ne cherche pas à engraisser les volailles, elles ont besoin d'assez peu d'apport, en définitive.
J'ai lu un article sur un gars, aux Etats-Unis, qui ne donne aucune nourriture à ses poules autre que celle qu'elles trouvent dans de grands tas de compost. Elles pondent très bien, paraît-il. J'essaierai de retrouver l'article.
Les ancêtres de la poule domestique se trouvent en Inde, je crois, et existent toujours à l'état sauvage. Je pense que chez nous, on peut comparer avec les faisans qui ont un régime alimentaire assez semblable, un peu plus protéiné, peut-être.

Voir le profil de l'utilisateur https://lapoulephilosophe.blog/

thunderhead


Citoyen intrigué
Citoyen intrigué
Effectivement, c'est un article qui a l'air très intéressant ! C'est plutôt encourageant ce que tu me dis là, effectivement, si on ne cherche pas à pousser les animaux outre mesure, il semble logique qu'ils aient des besoins moindre. Je vais continuer à chercher des infos de mon côté, je n'hésiterais pas à vous partager mes trouvailles si ça peut en intéresser quelques uns !

Je vais aller chercher du côté de la sphère américaine, je n'y avais pas pensé, pour voir ce qu'il y disent !

Merci beaucoup en tous cas !

Voir le profil de l'utilisateur

tut's farm

avatar
Administrateur
Administrateur
Oui, n’hésite pas à nous faire partager tes recherches concernant ce très bon projet.



Dernière édition par tut's farm le Dim 20 Mai 2018 - 8:26, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://pouledefrance.forumactif.com

la hulotte

avatar
Fermier expérimenté
Fermier expérimenté
Intéressant ton sujet ! je pense que oui,une poule peut très bien se nourrir seule si elle à ce qu'il faut,un terrain assez grand et un bon tas de composte.

C'est nous les êtres humains qui les avons habitués à leurs donner des graines,des restes de nourriture,etc....mais à la base surement qu'elles peuvent se débrouiller.

Je serait intéressée d'en savoir plus sur ton projet !

Voir le profil de l'utilisateur

thunderhead


Citoyen intrigué
Citoyen intrigué
Alors, les infos que j'ai trouvées...
Il y a bien un américain (Karl Hammer) qui nourrit 600 poules sans grains. Il s'occupe d'une entreprise qui fait du compost, il mélange fumier d'âne, de cheval, de vache et 20% de restes alimentaire de collectivités. Il en fait des gros tas, et les poules se nourrissent uniquement de ça.
Après c'est industriel, c'est des tas énorme, je ne sais pas si c'est reproductible à petite échelle. Je lui ai envoyé un mail, on verra si j'ai plus d'infos !
En gros les tas chauffent, ça attire plein d'insecte et de vers de terres, et les poules mangent ça, en plus des restes alimentaires comestibles.
Comme on me l'a fait remarqué sur un autre forum, on ne peut pas vraiment parler d'élevage sans grain, car les restes alimentaires contiennent certainement des résidus de céréales, mais ça reste une piste à explorer, et l'essentiel reste la gratuité de la nourriture apportée.
De ce que j'ai pu comprendre, le tas doit être suffisamment gros pour qu'il reste chaud l'hiver et que la nourriture soit disponible toute l'année pour les poules.

Je n'ai pas encore le droit de mettre des liens externes, donc je ne peux pas vous les mettre ici, mais si vous tapez "Karl Hammer chicken" sur google vous devriez les trouver ! C'est en anglais bien sur !

Pour parler un peu plus de mon projet, j'aimerais m'installer en agriculture semi-pro. Semi-pro parce qu'à petite échelle. Je suis sensible à la permaculture, dans laquelle on parle de créer des systèmes autonomes et résilient. D'où ma recherche d'idées pour que les animaux se débrouillent "seuls", sans trop d'interventions humaines, et le nourrissage en fait partie.

Mon idée pour l'instant se résume ainsi :
Les poulaillers donnent sur des parcs, composés d'une partie de forêt, et d'une partie de prairies arborées (arbres fruitiers), pour maximiser la diversité des environnements. Un sol de forêt est riche en insectes, larves et vers de terre, et les fruits des arbres non ramassés tombent au sol et sont mangés par les poules.
Les poules peuvent également manger les larves des parasites des fruits et ainsi assurer des meilleures récoltes.
Si on ajoute à cela un tas de fumier collecté auprès des agriculteurs locaux (je sais que les centres équestres ne savent pas toujours quoi faire de leur fumier, mais attention aux vaccins et médicaments !!), et des restes des collectivités voisines, on se retrouve avec un système qui à l'air bien sur le papier.

A moi de faire attention à la rotation des parcs, pour que la végétation ne subisse pas trop de dégâts, et au chargement d'animaux, pour que les insectes et les vers de terre ne disparaissent pas ! Il faut certainement commencer petit, et augmenter le chargement au fur et à mesure en surveillant bien ce qui se passe ! 100 poules, ça gratte une sacrée surface !

Les tas de fumiers une fois compostés peuvent être vendus, ou servir d'humus aux arbres fruitiers, ou encore à faire des buttes pour un potager, tout est à envisager !
Ça vous donne une petite idée de la partie avicole du projet !

Voir le profil de l'utilisateur

Gribouille

avatar
Modérateur
Modérateur
600 poules, c'est déjà beaucoup. Les tas de compost sont sans doute proportionnels. 100, c'est pas mal non plus et il faut sans doute ne pas se tromper sur la quantité de compost ou de fumier pour que toutes les poules aient de quoi manger. Si tu rajoutes en effet des zones de verger, cela augmente la diversité des nourritures intéressantes pour les poules.
Après, il faut vérifier leur état de santé et leur ponte pour vérifier qu'il n'y a pas de carences.

Voir le profil de l'utilisateur https://lapoulephilosophe.blog/

Gribouille

avatar
Modérateur
Modérateur
Dans la nature, les gallinacés se nourrissent des graines des plantes qu'elles rencontrent donc il n'y a rien de non naturel au fait que les poules mangent des céréales.
Par contre, il faut se méfier des restes alimentaires dans la mesure où des éléments étrangers et dangereux comme le verre peuvent y être mêlés. Il faut être sûr de la provenance de ces aliments.

Voir le profil de l'utilisateur https://lapoulephilosophe.blog/

la hulotte

avatar
Fermier expérimenté
Fermier expérimenté
wouaw....là c'est fait à très grande échelle !!! même 100 poules,c'est une sacrée organisation !

En faite en lisant çà n'a pas l'air aussi simple que çà,mais néanmoins intéressant.Et de les laisser se nourrir par leur propre moyen risque pas de jouer sur le gout de la viande ? (pour ceux qui mangent leurs poules et coqs).La chaire risque pas d'être plus dur ?

Voir le profil de l'utilisateur

thunderhead


Citoyen intrigué
Citoyen intrigué
Oui 100 poules c'est déjà énorme, et encore, pour une installation "professionnelle", c'est rien du tout ! En général c'est 250 pour un atelier "auxiliaire", et si c'est l'activité principale de l'exploitation on est plus à 2000 ou 3000 poules (en bio, en conventionnel ça monte à des dizaines de milliers de poulettes...).

Ce n'est pas très simple non, mais si on considère que c'est un travail à temps plein, ça va !
Je n'ai aucun recul sur l'impact que ça peut avoir sur la viande. On se rapprochera peut-être plus d'une viande de gibier type faisan, au niveau du goût et de la texture. Enfin... peut-être...
Ce sera sûrement différent, mais c'est l'objectif aussi. Une viande avec un goût "particulier", qui sorte du lot (qu'on aime ou qu'on aime pas...).

Je vais certainement commencer par une alimentation "normale" à base de grain, puis diminuer pour voir l'impact sur la viande.
Enfin il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'en arriver là ! Mais c'est une démarche qui m'intéresse en tous cas !

Voir le profil de l'utilisateur

thunderhead


Citoyen intrigué
Citoyen intrigué
Bonsoir tout le monde,
j'ai eu une réponse de Karl Hammer aujourd'hui, je vous la livre telle quelle :
Karl Hammer a écrit:Our process can be used on a smaller scale.
Pile sizing affects many aspects of process including feed availability for the hens.
We use a rough guidance that we need a minimum of 1kilo of food scraps per bird per day. Food scraps will vary widely in terms of nutrient density (i.e. lettuce to fish). We blend food scraps with farm manures, spoiled forage crops, hardwood bark, and mature compost to make a complete feed and compost media. The nutrient contributions from these other materials are also important.
Everything matters, but the process is forgiving; the bids will communicate their needs if you are receptive.
Good luck.
Karl Hammer

Donc a priori, il faut quand même 1kg de restes alimentaires de tout type par poule et par jour. Ce qui fait tout de même énorme. Cela change pas mal ma vision de ce système, qui ne semble pas si facile à mettre en place, trouver ne serait-ce que 15kg de restes alimentaires par jour demande un sacré travail !
Peut-être que l'idée peut être légèrement adaptée !

Voir le profil de l'utilisateur

Gribouille

avatar
Modérateur
Modérateur
Oui, 100kg de déchets alimentaires par jour, ça fait une sacrée quantité !

Voir le profil de l'utilisateur https://lapoulephilosophe.blog/

tut's farm

avatar
Administrateur
Administrateur
Oui, cela commence à être compliqué scratch scratch

Voir le profil de l'utilisateur http://pouledefrance.forumactif.com

Camelia


Citoyen intrigué
Citoyen intrigué
Ici on ne nourrit quasiment pas nos poules, elles ont un peu de mais concassés quotidiennement (quelques poignée par 24h), le reste de la journée, elles cherchent et trouvent le reste de leur alimentation dans notre terrain (elles disposent de 6000m² où se trouve le tas de fumier également), elles chassent les insectes, fouillent la terre à la recherche de larves, vers, mangent les jeunes pousse de certaines plantes, picorent de l'herbe aussi... on en a même qui volent pour se percher dans les arbres faire la sieste (du coup certains poussins imitent et commencent à se percher aussi sur des branches basses).
On ne les "dope" pour rien, ni pour pondre, ni pour prendre en chair, puisqu'elle ne sont là, ni pour l'un ni pour l'autre, vu que l'on ne mange ni oeuf ni volaille. Ceci dis, elles se sont mise à pondre d'elles même au début du printemps cette année et d'après mes soeurs, les oeufs étaient très bon.

Voir le profil de l'utilisateur

Marie 18

avatar
Fermier en devenir
Fermier en devenir
J'ai 7 poules et un coq, qui ont 2hectares pour se balader,manger,gratter, j'ai mis des distributeur de grains anti nuisibles,comme ça elles font se qu'elles veulent,le matin quelques unes vont picoraient un peu de blé,d'autres vont dans le champ et grattent ..
Je voudrais savoir dans la nourriture des restes de cuisine,si les graines de potiron ou potimarron sont bonnes pour elles ?

Voir le profil de l'utilisateur

Gribouille

avatar
Modérateur
Modérateur
Elles en sont friandes et cela ne peut pas leur faire de mal.

Voir le profil de l'utilisateur https://lapoulephilosophe.blog/

Marie 18

avatar
Fermier en devenir
Fermier en devenir
Gribouille a écrit:Elles en sont friandes et cela ne peut pas leur faire de mal.

Super ! Tous a table ! les cocottes Poule grise

Voir le profil de l'utilisateur

la hulotte

avatar
Fermier expérimenté
Fermier expérimenté
Marie 18 a écrit:
Gribouille a écrit:Elles en sont friandes et cela ne peut pas leur faire de mal.

Super ! Tous a table ! les cocottes Poule grise

mdr50

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum